Chronique du XIIIème


Les 3 protagonistes reçurent chez eux une lettre de Véronique Rytina leur demandant de se rendre aux bureaux de l’Invictus directement.
Elle leur dit qu’ils auraient à accompagner un certain Nigel Kenneth, membre de l’Invictus anglais qui arriverait par le TGV et qu’il faudrait escorter à une soirée organisée par Monsieur Arnaud de Malmaison.
Ils allèrent donc chercher cet homme voûté, accroché à une valisette en cuir.


Arnaud de Malmaison s’étant rendu compte du savoir-faire de cette nouvelle coterie, il les embaucha pour retrouver une sphère de sa collection qui avait été dérobée.
Le coupable est inconnu, mais le lieu où il se trouve a été identifié.
Arnaud de Malmaison précise que ses “goules incapables” n’ont pas réussi à revenir de la demeure, mais qu’un de ses serviteurs peut les y mener.

Caprice et Guillaume se laissent conduire par la goule dans la limousine apprêtée pour eux, tandis que Lionel les suit dans sa propre voiture.

En chemin, une voiture conduite par un homme ivre cause un accident avec la limousine. Tous subissent quelques blessures, sauf Lionel qui a su se servir de ses talents de conducteur aguerri.

Ils décident d’emmener la goule avec eux qui est pourtant bien réticente, mais grâce à leurs pouvoirs, ils arrivent à se faire obéir. Montant tous dans la voiture de Lionel, ils continuent leur route.

La seule lumière qu’ils croisent dans les rués désertes est celle d’un bar PMU à côté duquel un homme est visiblement occupé de pleurer en se tenant la tête.

Et ils finissent par arriver à une petite maison qui fait tache dans ce décor, entourée d’immeubles. Couverte de tags sur certains murs, l’herbe roussie dans le jardin, tout ceci n’augurait rien de plaisant. Une lueur bleutée passait par intermittence entre les lattes de bois clouées aux fenêtres.

La coterie fait le tour de la maison pour entrer par la porte arrière.
Dès qu’ils l’ouvrent, ils voient un homme derrière une console, et une pièce pleine de câbles parcourus d’arc électriques.

Mais sans qu’ils aient le temps de se rendre compte de grand chose, l’homme hurle “La mort de vos serviteurs ne vous a pas suffit ?! Vous ne volerez pas mon immortalité !” avant d’appuyer sur un bouton de sa console.

A cet instant une énorme boule de feu commence à grossir, grossir et brûle les 3 compagnons au passage.

Ils se réveillent dans une voiture, visiblement, ils s’étaient endormis.

Là, une voiture conduite par un homme ivre cause un accident avec la limousine. Tous subissent quelques blessures, sauf Lionel qui a su se servir de ses talents de conducteur aguerri.

Tous se réunissent, ne comprenant pas ce qui a pu se passer, décident tout de même d’emmener la goule avec eux et reprennent la voiture de Lionel.

Cette fois, ils arrivent plus tôt au bar PMU et arrivent à voir un homme agressant celui qu’ils avaient vu pleurer plus tôt, et lui voler apparemment un ticket, que celui-ci exhibait fièrement.

A nouveau ils arrivent à la maison, et décident cette fois, après avoir regardé s’ils ne pouvaient pas couper le courant de l’extérieur, à pénétrer dans la maison par un balcon situé à l’arrière.

Ils arrivent à se hisser en haut, brisent la vitre de la fenêtre, le bruit électrique couvrant aisément les sons.
La pièce dans laquelle ils arrivent est un véritable fouillis de livres en tout genres, la plupart ésotériques. Ils remarquent également des marques au sol, une sorte de pentacle.

Se décidant à passer la porte, ils arrivent dans un couloir dans lequel le bruit est plus intense. 4 autres portes s’y trouvent, donnant sur une chambre, une salle de bain, une sorte de bureau et une pièce dans laquelle est entreposé tout un tas de matériel électronique.
Après avoir fait le tour des lieux, ils s’aventurent dans l’escalier.

Ils arrivent dans une cuisine assez sale dans laquelle se trouvent encore un tas de cables certains partant du mur, d’autres passant par la porte entrouverte vers la pièce d’à côté.

Caprice tente d’arracher les câbles, ce qui conduit à une réaction en chaîne et de nouveau, cette boule de feu.

Après avoir vécu plusieurs fois cette désagréable aventure et sauvé quelques fois l’homme au billet de PMU, Guillaume ordonna au voleur de pénétrer dans la maison pour détourner l’attention de l’homme.

Ce qui réussit plutôt bien et permit à Caprice de récupérer la sphère qui se trouvait sur un socle. Pendant que Guillaume empêchait l’homme, visiblement un mage de psalmodier on ne sait quoi.

Caprice s’en va rapidement apporter la sphère à Arnaud de Malmaison, laissant ses compagnons régler le compte à ce mage.

Ils furent tous les trois grandement remerciés pour leur loyaux services, que Monsieur de Malmaison promit de récompenser.





En sortant de l’Elyseum, Caprice dit à Sylvain d’aller chercher sa voiture. Ce que celui-ci fait, en boitant, visiblement blessé dans le combat.
Elle attend à la porte Arnaud de Malmaison qui sort visiblement déphasé, regardant le ciel étoilé. Elle le conduit jusqu’à la voiture, tentant d’être la plus rassurante possible.
Le conduisant jusque chez elle, il semble reprendre ses esprits mais refuse de parler de ce qui s’est passé.
Après avoir conduit Sylvain dans la chambre pour qu’il dorme un peu, elle retourne auprès d’Arnaud de Malmaison qui semble peiné de ce qui s’est passé.
Elle tente de l’assurer de sa bonne foi et lui affirme qu’il est impossible qu’il voie sa Sire pour le moment.
Apparemment, il ne l’entend pas de cette oreille et préfère fuir vers chez lui pour régler cette affaire au plus vite et remettre le pouvoir en place.

Celui-ci lui remet une lettre, à transmettre à sa Sire par le biais de Guillaume de Larsemois. Personne n’est dupe, visiblement, on l’a vu emmener la favorite avec lui.

Chronique du XIIIème

Monde des Ténèbres : Paris CerberusXt ADream